Biographie; part 4

21 septembre 2008 at 17:36 (Uncategorized)

Contrairement à l’album précédent, enregistré sous pression, le quatrième disque est conçu aux Bahamas dans un pub converti en studio. Surtout, les relations se détendent entre Harris et Dickinson qui sur la précédente tournée avaient tendance à se disputer la première place sur scène, l’un pour garder son leadership, l’autre pour affirmer sa présence. Le résultat est à la hauteur des espérances. En 1983 paraît, Piece of Mind (n°3 GB, n°14 US), production léchée, parties de guitares ultra mélodiques, batteur virtuose, chanteur en état de grâce et compositeur-bassiste génial, tout est là. Le second single, « The Trooper », suffit à résumer l’impact de l’album au moment de sa sortie. Il est certifié disque de platine aux États-Unis et ce malgré sa popularité qui y est encore relativement limitée, le groupe décide d’y monter sa première tournée des grandes arènes en tête d’affiche. Pari risqué mais qui fonctionne et inaugure une ère de prospérité pour le quintette aux États-Unis.

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

The Number of the Beast, 1982

19 septembre 2008 at 18:39 (Albums) (, , , , , )

The Number of The Beast est un album du groupe de heavy metal Iron Maiden, sorti le 22 mars 1982. Le premier album de la formation avec à ses commandes le chanteur Bruce Dickinson, en remplacement de Paul Di’Anno, qui avait de plus en plus de mal à suivre le rythme du groupe.

La pochette de l’album est due à Derek Riggs, où l’on peut voir Eddie jouant avec le diable.

Le titre fait référence au Nombre de la bête 666 qui symboliserait la bête de l’apocalypse selon st Jean (livre des Revelations Chapitre 13, verset 18). À cause de cette pochette et de son image, Iron Maiden fut fréquemment accusé d’être composé de satanistes, à tort.

Cet album est considéré par certains comme le meilleur album du groupe grâce à des morceaux comme : The Number of The Beast, Run To The Hills et Hallowed Be Thy Name. Il a été qualifié d’album classique par l’organisme Billboard en l’an 2000. The Number of The Beast se positionne au n° 1 du classement des ventes en Angleterre dès sa première semaine de vente pour y rester pendant 5 semaines.

Un DVD The Number of the Beast, sorti en 2001 retrace l’enregistrement de cet album.

Titres de l’album:

Invaders: (5 sur 10: chanson assez décevante)

Children of the damned: (9 sur 10: excellente chanson, au riff magnifique et au refrain surpuissant)

The Prisoner: (6,5 sur 10: le refrain est très bien mais le reste ne suit pas. Dommage)

22 Acacia Avenue: (9 sur 10: un des meilleurs titres de l’album)

The Number of the Beast: (10 sur 10: un des plus célèbres titres de Iron Maiden, souvent considéré comme le meilleur de tous)

Run to the Hills: (10 sur 10: tout comme The Number of the Beast, cette chanson est incontournable)

Gangland: (8 sur 10: morceaux sympathique voire assez agréable)

Hallowed be Thy Name: (10 sur 10: également un titre très célèbre, néanmoins, joué avec plus d’agressivité, il serait encore mieu je pense [voir le live de Death On the Road])

The Number of the Beast est un des meilleurs albums de Iron Maiden, si çe n’est le meilleur. Avec des tubes comme Run to the Hills, Hallowed be thy Name et The Number of the Beast, il s’impose comme un classique du heavy metal. A écouter absolument.

Permalien Laisser un commentaire

Biographie; part 3

18 septembre 2008 at 17:30 (Biographie, Uncategorized) ()

En septembre 1981, Di’Anno est renvoyé du groupe pour cause d’abus de drogues et de son rejet de tout projet de longue tournée. Il est remplacé par Bruce Dickinson ex-Samson, qui se démarque de son prédécesseur par une voix plus mélodique et variée. Une tournée italienne de cinq concerts a lieu à la mi-octobre 81 pour présenter le nouveau chanteur et ainsi briser la glace. Dès ses débuts, le chant de Bruce eu les effets escomptés: l’album The Number of the Beast sort le 22 mars 1982 et connaît un succès international. L’album atteint la première position au Royaume-Uni et est certifié disque d’or aux États-Unis( n°1 GB, n°33 US). Aux États Unis, la réaction des milieux puritains contre la pochette « sataniste » du groupe lui vaut un bon coup de publicité. Les titres Number of the Beast, Run to the Hills et Hallowed be thy Name s’imposent comme des classiques absolus, incontournables des rappels en concert. Le groupe amorce alors sa deuxième tournée mondiale, 179 concerts devant 1 million de spectateurs, le quintette s’aventurant cette fois également en Australie. À la fin de la tournée, Clive Burr atteint d’une sclérose en plaques doit quitter le groupe. Son successeur s’appelle Nicko McBrain, batteur autodidacte et ex-membre du groupe français Trust. Iron Maiden trouve ainsi sa formation la plus populaire qui restera inchangée jusqu’en 1990.

Permalien Laisser un commentaire